in

Nœud Bowen – signification et symbolisme

Le nœud Bowen est un symbole ancien qui appartient à un groupe de symboles connus sous le nom de « valknute » en Norvège. Il s’agit d’un emblème important de l’héraldique norvégienne, reconnaissable à sa forme carrée avec quatre boucles à chaque coin.

En tant que glyphe, ce nœud est connu sous de nombreux noms, notamment  » nœud du véritable amoureux « ,  » armoiries de saint Jean  » et  » croix de saint Hannes « .

Bien que le nœud Bowen soit un symbole populaire, peu de gens connaissent son histoire et sa signification. Voici un aperçu du symbolisme de cet emblème héraldique ainsi que de sa signification et de sa pertinence aujourd’hui.

Qu’est-ce que le nœud Bowen ?

Le nœud Bowen n’est pas un véritable nœud puisqu’il comporte des boucles complètes sans début ni fin. Il s’agit en fait d’un emblème héraldique qui doit son nom à James Bowens, un noble gallois. Il ne faut pas le confondre avec le nœud de Bowman, qui est un type de nœud tout à fait différent.

En Europe, les nœuds de corde de soie entrelacés de différentes manières ont été adoptés comme armoiries et étaient connus par les noms des familles auxquelles ils appartenaient.

Si vous deviez dessiner le symbole du nœud Bowen, vous auriez à partir d’un carré avec des boucles à chaque coin et vous finiriez là où vous avez commencé.

Lorsque le symbole est réalisé à l’aide d’une corde, il est généralement appelé « nœud Bowen ». Lorsqu’il est tourné en croix et que ses boucles sont rendues angulaires, il devient une « croix de Bowen ». Il existe également plusieurs variantes, notamment les nœuds Lacy, Shakespeare, Hungerford et Dacre, utilisés par différentes familles comme insigne héraldique.

L’un des nombreux nœuds d’amour celtiques, ce nœud héraldique est connu sous différents noms, dont les suivants :

  • Armes de Saint Jean
  • Boucle de Gorgone
  • Croix de Saint Hannes
  • Le carré bouclé
  • Johanneskor
  • Sankthanskor

Le symbolisme du nœud Bowen

L’aspect continu et sans fin du nœud Bowen en fait un symbole populaire d’infini, d’éternité et d’interconnexion.

Les Celtes associent ce symbole à l’amour, à la loyauté et à l’amitié et, dans certaines régions du monde, il est considéré comme un symbole protecteur qui peut éloigner les mauvais esprits et la malchance.

Le nœud Bowen dans différentes cultures

Outre son rôle d’emblème héraldique, le nœud Bowen a également une signification religieuse et mystique dans d’autres cultures.

Dans la culture scandinave

Le nœud Bowen est parfois appelé croix de saint Hans ou armoiries de saint Jean en Europe du Nord et en Scandinavie. Le symbole est typiquement lié à Jean le Baptiste, un prophète juif ascétique d’une grande importance pour le christianisme. On dit que le nom Hans ou Hannes est une forme abrégée de Johannes, une forme proto-germanique de Jean.

La nuit de la Saint-Jean est une fête antérieure au christianisme, mais qui a été ultérieurement redécidée en l’honneur de Jean le Baptiste. On dit que les rites de fertilité sont liés à l’eau qui coule, ce qui est représenté par le nœud Bowen.

En Finlande, le nœud Bowen était censé protéger les gens de la malchance et des mauvais esprits. C’est pourquoi il était peint ou gravé sur les granges et les maisons. En Suède, il figurait sur une pierre à images découverte dans un site funéraire à Havor, Gotland, dont l’origine remonte à environ 400-600 de notre ère.

Dans la culture amérindienne

Le nœud Bowen est présent sur de nombreux artefacts de la culture mississippienne des États-Unis. Il figure sur plusieurs gorgets – une parure personnelle ou un pendentif porté autour du cou comme insigne de rang – trouvés dans des tombes et des villages de pierres du Tennessee. Ils étaient fabriqués à partir de coquillages marins exotiques ou de fragments de crânes humains et étaient gravés de motifs complexes.

Ces gorgets datent d’environ 1250 à 1450 de notre ère et étaient censés symboliser des pouvoirs terrestres et surnaturels. Le nœud Bowen figurant sur ces parures est représenté par un carré bouclé accompagné d’autres éléments iconographiques tels qu’une croix, un motif solaire ou un cercle rayé, et des têtes d’oiseaux ressemblant à des têtes de pics. La présence de pics dans le dessin relie ces gorgets aux mythes tribaux et aux symboles de guerre.

Dans la culture nord-africaine

Des représentations plus anciennes du nœud Bowen ont également été découvertes en Algérie. Sur la colline de Djebel Lakhdar, un bloc de pierre dans un mausolée présente deux nœuds Bowen entrelacés ou superposés. On dit que les tombes peuvent être datées de 400 à 700 de notre ère, et le motif serait purement décoratif.

Certains pensent que le nœud Bowen était utilisé par les Algériens comme un symbole de l’infini, ce qui en fait un symbole approprié pour figurer sur le mur d’un mausolée. Il existe également plusieurs pétroglyphes sahariens qui présentent des motifs de boucles plus complexes et continus.

Le nœud Bowen dans les temps modernes

Aujourd’hui, les utilisateurs de Mac peuvent reconnaître le nœud Bowen puisqu’il est utilisé comme touche Commande sur les claviers Apple. Cependant, son utilisation n’est pas liée à son utilisation dans les dessins héraldiques. Avant l’apparition de la gamme d’appareils Macintosh en 1984, la touche de commande avait pour symbole le logo Apple.

Plus tard, Steve Jobs a décidé que le logo de la marque ne devait pas apparaître sur une simple touche, et il l’a donc remplacé par un symbole de nœud de Bowen. Ce symbole a été suggéré par un artiste qui l’avait trouvé dans un livre de symboles.

Le nœud de Bowen correspondait à un symbole distinctif et attrayant, tout en étant pertinent par rapport au concept de commande de menu. Pour les fanatiques de polices de caractères, on peut le trouver dans Unicode sous la désignation « signe de lieu d’intérêt ».

En Europe de l’Est et du Nord, le nœud Bowen est utilisé sur les cartes et les panneaux comme indicateur de lieux d’intérêt culturel. Il s’agit notamment d’anciennes ruines, de sites préhistoriques, de musées et d’autres zones ruinées par les guerres ou les intempéries du passé. On dit que cette pratique a débuté à la fin des années 1960 et qu’elle se poursuit aujourd’hui dans de nombreux pays du monde, notamment en Allemagne, en Ukraine, en Lituanie, en Estonie et au Belarus.

Le nœud Bowen est également un symbole populaire utilisé par les tatoueurs et les bijoutiers. Certains amateurs de tatouage choisissent de se faire tatouer le nœud Bowen pour exprimer leur personnalité et célébrer leur patrimoine irlandais. Le nœud est également très utilisé sur divers types de bijoux et dans la fabrication de charmes et d’amulettes.

En bref

Autrefois utilisé comme insigne héraldique, le nœud Bowen a été associé à l’infini, à l’amour et à l’amitié. Il existe plusieurs variantes de ce nœud utilisées par différentes cultures dans le monde.

Serch Bythol – Signification du symbole celtique

Duafe – Symbolisme et signification