in

Qu’arrive-t-il aux tatouages quand on prend des muscles ?

Les tatouages sont faits pour la vie. Une fois que vous en avez un sur le corps, il durera aussi longtemps que vous vivrez, à moins, bien sûr, que vous n’ayez recours à la suppression au laser. Les seules variations qui se produisent sont celles de la taille de vos muscles. En tant qu’êtres humains, l’expansion et la contraction des muscles font partie intégrante de notre processus de croissance.

Un beau tatouage, un rêve que vous réalisez avec beaucoup d’efforts, ne se limite pas à un bon dessin. Il est également important de bien l’appliquer et de placer le dessin avec une grande précision et exactitude pour obtenir un aspect impeccable et réaliser un tatouage étonnant. En plus de tous les autres défis à relever pour obtenir un bon tatouage, vous devez également prêter une grande attention à la probabilité de l’étirement du tatouage.

Il est donc important de considérer comment un changement de taille et de tonalité de votre muscle aura un impact sur la conception et l’emplacement de votre tatouage à l’avenir. Cependant, la probabilité qu’un étirement musculaire souille le dessin et l’emplacement de votre tatouage dépend de l’ampleur de la croissance musculaire.

Une croissance modérée n’aura généralement pas d’impact significatif ou perceptible sur le tatouage. En revanche, une croissance musculaire importante endommagera sûrement l’encre et le dessin de l’image. Les vergetures sont d’autres ennemis de l’encre des tatouages car le gain supplémentaire de poids et de masse musculaire la détruit.

Dans quelle mesure les tatouages s’étirent-ils avec la croissance musculaire ?

Comme nous l’avons mentionné plus haut, le taux de croissance détermine réellement si la croissance musculaire étire ou non votre tatouage. Si vos muscles se développent lentement et régulièrement, il est fort probable que votre tatouage ne s’étire pas, mais les choses changent lorsque la croissance est soudaine et rapide.

Lorsque vos muscles se développent ou prennent du poids rapidement, par exemple en soulevant des poids ou en mangeant trop, le tatouage s’étire inévitablement. Il est préférable d’y aller doucement et d’éviter les activités qui pourraient entraîner une croissance musculaire importante en peu de temps. De cette façon, vous préserverez le tatouage des dommages de forme et pourrez également contrôler votre physique.

Même lorsque les tatouages s’étirent avec les changements musculaires, l’effet n’est pas aussi dramatique que beaucoup le croient. Vous ne noterez qu’une légère déformation dans la plupart des cas, et les autres personnes qui regardent votre tatouage ne remarqueront peut-être même pas le changement.

Ce que beaucoup ne réalisent pas, c’est l’importance d’un placement correct du tatouage. Plusieurs motifs ne conviennent qu’à certaines parties du corps, en fonction de leur forme et de leur taille. De nombreux porteurs de tatouages ont tendance à s’angoisser à l’idée de s’étirer et d’égarer une pièce. Par exemple, ce qui doit aller sur une pièce du dos va sur le bras juste parce qu’un porteur de tatouage craint un étirement musculaire à l’avenir.

En réalité, une telle erreur de placement est encore plus désastreuse qu’un étirement de tatouage, car elle est visuellement affreuse. L’idéal est donc de ne s’adresser à un tatoueur qu’après avoir acquis toutes les informations et connaissances possibles, y compris les risques d’étirement et le choix du motif.

Faut-il arrêter de faire du sport quand on se fait tatouer ?

Si vous avez déjà fait l’expérience d’un tatouage, vous devez savoir que les tatoueurs mettent en garde leurs clients contre les séances d’entraînement intenses, du moins jusqu’à ce qu’ils soient complètement guéris. Cependant, une telle contrainte est rarement possible pour les adeptes de la gym, et ils se montrent souvent négligents à cet égard.

Toutefois, ce sujet est encore sujet à débat. Les tatoueurs de renom du monde entier recommandent de ne pas faire de sport pendant au moins deux jours après le processus de tatouage. Si cela est absolument impératif pour une personne, elle peut faire de la musculation quelques heures avant sa séance de tatouage afin qu’il lui soit facile de passer quarante-huit heures sans.

Nous sommes d’accord avec cette opinion, car nous constatons que la salle de sport est l’élément vital de nombreuses personnes et qu’elles ne peuvent pas s’abstenir pendant une période aussi longue sans ressentir une impatience incontrôlable. Si vous êtes un adepte typique de la salle de sport, vous devez savoir que faire de l’exercice trop tôt après la séance de tatouage contaminera et salira votre tatouage, entre autres choses.

En outre, il n’est jamais vraiment efficace d’enlever vos bandages avant la fin des quarante-huit heures. Vous donnerez lieu à un certain nombre de complications, dont le risque d’infection par un tel acte. À vrai dire, on ne peut pas dire qu’une seule règle s’applique à tous en la matière. Voyez-vous, plusieurs autres facteurs influencent la décision de reprendre votre routine d’exercice normale.

Examinons-les ci-dessous :

1) L’emplacement du tatouage

On peut également parler de l’emplacement du tatouage. Si vous décidez de vous faire tatouer dans une zone où vous allez tirer, bouger et vous étirer en faisant de l’exercice, vous devez attendre d’être complètement guéri pour faire de l’exercice. Cela peut prendre quelques semaines, voire un mois ou plus, mais il est important de laisser votre corps se remettre complètement de la séance de tatouage avant de l’étirer sur les équipements.

Par exemple, si vous tatouez votre coude, l’idée de faire des pompes et de courir est totalement hors de question jusqu’à la guérison complète de votre articulation du coude. En revanche, si vous tatouez votre avant-bras, vous pouvez faire de l’exercice avec vos jambes dès le lendemain.

En plus de prolonger le processus de guérison, vous risquez de décolorer et de défigurer votre tatouage en faisant de l’exercice avant la guérison.

2) Conditions d’exercice

Les conditions d’hygiène de votre environnement d’entraînement déterminent également le délai dans lequel vous pouvez reprendre l’entraînement en toute sécurité. Si vous disposez d’un gymnase personnel, vous pouvez reprendre l’exercice plus tôt que celui qui s’exerce dans un gymnase public.

Si vous êtes membre d’une salle de sport chic, vous pouvez reprendre l’entraînement plus tôt que ceux qui vont dans des salles de sport très fréquentées, sales et infestées de germes. Les conditions d’hygiène sont primordiales pour protéger votre tendre peau tatouée des germes et des infections.

3) Exigence d’intensité

Certains exercices exigent plus d’intensité que d’autres. Par exemple, l’haltérophilie, les pompes et d’autres exercices font littéralement bouger tous les muscles du corps. Avec une routine aussi rigoureuse, il y a de fortes chances que votre encre soit endommagée, quelle que soit la position de votre tatouage.

Prenez ensuite des activités plus ludiques comme l’aérobic, par exemple. Si, physiquement, elles ne sont pas aussi éprouvantes pour vos muscles, elles peuvent toutefois vous faire transpirer excessivement. Avec tout le plaisir et l’énergie que l’aérobic peut procurer à votre corps, il est souvent facile d’en faire trop. Par conséquent, vous risquez d’oublier de protéger votre tatouage de la sueur qui coule librement et qui est extrêmement nocive.

Au minimum, votre sueur va provoquer des brûlures d’enfer sur la peau tendre. Ainsi, compte tenu des nombreux facteurs susceptibles d’aggraver le processus de cicatrisation, vous devez être très prudent et précis lorsque vous décidez de reprendre une séance d’entraînement après votre séance de tatouage.

Les tatouages de l’avant-bras et du biceps s’étirent-ils ?

Les tatouages de l’avant-bras des hommes et des femmes ont tendance à s’étirer avec l’âge. La détérioration et le renforcement des muscles sont inévitables avec le temps, tout comme l’impact de ces changements sur les tatouages.

La bonne nouvelle, c’est que dans la plupart des cas, ces changements ne sont pas directement évidents ou même perceptibles, comme on pourrait le croire. Même dans le cas des tatouages de biceps, vous ne rencontrerez pas d’étirement significatif au cours de votre vie, à moins qu’une circonstance exceptionnelle ne se présente.

Le seul cas où les tatouages de biceps risquent de s’étirer est celui où vous avez acquis un poids et une masse musculaires considérables grâce à un entraînement rigoureux, puis où vous avez abandonné cette routine. Si vous ne faites plus d’exercice, la masse musculaire diminuera assez rapidement, et dans ce cas, l’image se déformera sûrement.

Le plus sage est donc d’attendre que vos muscles atteignent la taille souhaitée avant de vous faire tatouer ou de choisir une autre zone du corps.

Conclusion

Les tatouages sont une parure corporelle attrayante et un puissant moyen d’expression personnelle. Depuis des années, les gens considèrent les tatouages comme l’une des formes les plus raffinées d’art corporel, et l’on peut retrouver des traces de succès dans l’histoire.

Aujourd’hui, les tatouages ne connaissent aucune restriction liée à la discrimination sexuelle, aux professions ou aux classes socio-économiques. C’est pourquoi, avec une telle popularité, de nombreuses personnes aiment tatouer certaines parties de leur corps, mais sont souvent inquiètes de savoir comment leurs tatouages vont s’adapter aux changements de tonus et de taille des muscles.

Des professionnels expérimentés nous disent que l’accumulation de masse corporelle et musculaire n’étire pas un tatouage, du moins pas de manière significative. Les seules exceptions à cet égard restent les zones du corps où des vergetures peuvent apparaître, comme l’aisselle. Qu’il s’agisse de musculation ou d’exercices physiques, aucune activité inhabituelle ou peu commune ne peut entraîner de modifications perceptibles de votre tatouage.

Les tatouages de cheville sont-ils douloureux et devrais-je en avoir un ?

Quand puis-je me raser sur un nouveau tatouage ?